5 Septembre 2014

Instrument EUI

L'EUI (Extreme Ultraviolet Imager : Imageur en Ultraviolet Extrême) fournira des séquences d'images des couches atmosphériques solaires au-dessous de la photosphère, fournissant donc un lien indispensable entre la surface solaire et la couronne externe qui au final forme iles caractéristiques du milieu interplanétaire. Les sujets scientifiques adressés incluent le suivi des contreparties dans la basse atmosphère des événements éruptifs solaires de grande échelle tels que les CMEs et l'étude des processus à petite échelle dans l'atmosphère solaire. EUI fournira aussi les toutes premières images du Soleil d'un point de vue hors de l'écliptique (jusqu'à 34° de latitude solaire pendant la phase de mission étendue). L'ensemble instrumental EUI est composé de deux imageurs haute résolution (high resolution imagers : HRI), un en Lyman- et un dual bande dans les UV extrêmes (EUV) alternativement à 174 et 335 Å, ainsi qu'un imageur dual bande Soleil complet (full-Sun imager : FSI) travaillant alternativement dans les bandes passantes EUV à 174 et 304 Å, en plus d'un boîtier électronique commun contenant l'unité de traitement des données et l'alimentation.

EUI instrument

La technologie pour construire l'instrument EUI avec les contraintes difficiles de la mission Solar Orbiter est à un haut niveau de maturité et utilise un héritage de missions passées (Soho/EIT, Trace, Stereo SECCHI/EUVI, PROBA-2 SWAP). Dans les unités EUI de Solar Orbiter, L'image est produite par un miroir-télescope, travaillant avec des incidences quasi normales. La réflectivité EUV des surfaces optiques est obtenue par des revêtements multicouches spécifiques EUV, fournissant la sélection spectrale des unités EUV (2 HRI et 1 FSI). La sélection spectrale est complétée par des filtres rejetant les radiations visibles et IR. Les photons UV atteignent les détecteurs (détecteurs APS à dos aminci [active pixel sensor : APS] d'un format de 2k x 2k pour les canaux HRI et 4k x 4k pour le canal FSI) où ils ont été convertis, amplifiés, et numérisés par un convertisseur Analogique/Numérique. Pour chaque pixel du détecteur, le signal résultant en DN est proportionnel au temps d'exposition et au flux solaire correspondant au petit angle de vue du pixel dans la bande passante donnée.

EUI instrument

HRI et FSI ont des résolutions spatiales de 1 seconde d'arc et 9 secondes d'arc, respectivement. La cadence temporelle de HRI dépend de la cible et peut atteindre des valeurs en dessous de la seconde pour observer la dynamique rapide des éléments à petite échelle. La cadence de FSI sera typiquement de l'ordre de 10 minutes dans chaque bande passante, mais peut occasionnellement atteindre 10 s. En raison de ses caractéristiques d'imageur à grande cadence, EUI est capable de produire un plus grand volume de données que ce qui peut être téléchargé avec la télémesure disponible. Deux solutions seront implémentées. La première, des algorithmes de compression de haute qualité seront développés ; un facteur de compression allant jusqu'à 50 sera sélectionné avec soin pour chaque bande passante d'EUI de manière à s'assurer que l'algorithme de compression ne compromet pas les éléments ciblés. La seconde, un logiciel complètement autonome à bord sera créé pour réaliser une sélection intelligente des données les plus intéressantes (c'est-à-dire, les observations d'une éruption) pour la transmission au sol.